04 novembre 2012

Rallye du Condroz 2012

Le rallye du Condroz, le monument…

Le rallye du Condroz est pour moi l’un des rallyes les plus durs de Belgique. Les spéciales y sont superbes, rapides, mais les conditions climatiques de fin de saison, sont toujours difficiles. Et cette année encore, cela c’est démontré.
Avec l’expérience engrangée les trois années précédentes, nous espérons y faire bonne figure sur les 22 spéciales proposées.
C’est le week-end des 27 et 28 octobre, qu’ont eu lieu les reconnaissances. Le parcours est largement modifié par rapport aux années précédentes. Aucune spéciale n’est identique à 2011. Cela nous donne un gros week-end de reconnaissances. Mais nous savons qu’en 2 passages, on fait déjà un très bon boulot…
Notre surprise en apprenant notre numéro de départ (128). Ce qui nous place 1 heure derrière le dernier de classe qui peut encore jouer une place au championnat de Belgique.
Nous envoyons une demande pour partir plus tôt, avec les gens de notre classe, et l’organisation du Condroz nous a écouté. Nous allons partir samedi matin en 58e position sur la route, juste devant Laurent Mottet avec sa Mitsubishi Lancer EVO9. Cela nous soulage, car nous allons pouvoir nous battre à armes égales d’un point de vue climatique…

Vendredi: Vers 11h00, ce fut pour nous le contrôle Administratif et Technique.
Et paf… La voiture est refusée. Un problème avec le siège copilote qui n’est plus homologué. A ce moment ce fut la course, car il fallait absolument que la voiture repasse au contrôle avant 12h00.
Ce fut chose faite. Ouf, une bonne chose de finie…

Vendredi

Samedi: Passage sur le podium à 08h57. Nous sommes super motivés pour y faire une belle performance malgré les conditions climatique super difficiles.

Samedi

ES1: Fumal: Nouvelle spéciale, avec juste une partie de l’ancienne spéciale de Wanze-Marneffe.
On part sur un bon rythme, car la spéciale est très courte (4,6 km). Un droite à fond rempli de boue qui n’était pas annoncé et vu juste à temps. Et un passage très prudent au dernier gauche avant l’arrivée ou déjà beaucoup de voitures au champ… Et au final, un bon 78e temps sur 166 voitures au départ.
On est dans le coup, mais il faut arriver à augmenter le rythme.

Temps: 2.48 à 0.16 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES1

ES2: Lavoir: Encore une nouvelle spéciale, avec 2 passages terre assez difficiles.
On reste dans les mêmes conditions que la spéciale précédente. On ne se fait pas surprendre par la boue. Mais on est toujours un peu trop prudents pour approcher le top 50 au scratch.

Temps: 7.22 à 0.32 du scratch de classe (Hugo Arellano)

ES2

ES3: Wanze : Presque identique à 2011, avec juste le départ et l’arrivée qui changent.
On est toujours dans le coup. On est à moins de 1sec au kilomètre de certaines Ford Fiesta R2.
Nous retournons sur Huy pour notre première assistance de la journée.

Temps: 6.26 à 0.25 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES3

ES4: Engis-Nandrin: Voilà déjà le premier juge du rallye. Elle est très piégeuse et rapide tout au long de ses 15.55kms. Les premiers kilomètres sont encore assez difficiles vu les routes très bosselées.
L’expérience et la parfaite connaissance de la voiture font que l’on peut aller vite. Cela permet de descendre à une 62e place au scratch.

Temps: 9.21 à 0.28 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES4

ES5: Vierset-Modave: Encore une spéciale de 16.1kms.
On augmente le rythme malgré les nombreux pièges. On fait un 55e temps. Cette spéciale nous convient bien, elle est très technique, et le manque de puissance ce fait moins ressentir.
Après cette spéciale, le sentiment est assez bon. On peut aller vite, mais on doit tenir et toujours être vigilent.

Temps: 11.09 à 0.36 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES5

ES6: Marchin-Goesnes, La plus longue du rallye avec ses 21.1kms.
C’est dans cette spéciales que l’alternateur avait lâché en 2011.
Elle est très glissante. Et pour ajouter à la difficulté, une bien bonne grosse drache s’abat sur nous à 5min du départ. Ca va être très chaud…
On est prudents, on ne veut pas prendre trop de risques, et perdre le bénéfice de ce bon début de rallye.
Dans un long gauche qui ouvre, on remet gaz en passant dans une coulée d’eau. La voiture se fait tirer vers l’extérieur du virage et le talus.
Avec un peu de chance, la voiture raccroche juste avant le talus… Une belle frayeur pour terminer la première boucle.

Temps: 13.20 à 0.45 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES6

Boucle 1: 50.34 à 8.53 du premier et à 2.42 du premier classe 6 qui est Xavier Baugnet

ES7: Fumal: 2e passage, on améliore de 3sec. On garde toujours le bon rythme de fin de boucle.

Temps: 2.45 à 0.11 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES7

ES8: Lavoir: La nuit tombe doucement. L’entre 2 lumières nous perturbe beaucoup. Boue, pas boue? On ne savait rien distinguer. C’est notre plus mauvaise spéciales de ce Condroz. Mais toujours avec un temps honnête. Mais on aurait pu aller beaucoup plus vite…

Temps: 7.31 à 0.36 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES8

ES9: Wanze: On doit se reprendre, et de nuit. Ce n’est pas le plus facile.
Fabrice me dit toujours, la route est la même que ce matin, ce n’est pas parce qu’il fait noir, que l’on doit ralentir…
On essaye, mais notre nouvelle rampe de phares n’est pas super réglée. On perd plus d’1sec au kilomètre.

Temps: 6.42 à 0.38 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES9

ES10: Engis-Nandrin: Avant la spéciale, on a le refueling. Et paf, plus de 98 octanes. Encore du stress inutile.
Neutralisé. Des spectateurs qui se bagarrent en spéciale. Intervention de la police et pas moyen d’assurer la sécurité des pilotes et des spectateurs.
Ce qui nous permet de faire tranquillement le plein à Villers-le-Temple.
Manquer d’essence dans un tel événement, ce n’est pas très sérieux. Surtout que c’est la seule pompe officielle, et nous n’avons reçu aucune info de l’organisation à ce sujet.

Temps: /

ES11: Vierset-Modave: Encore neutralisé. Grosse sortie de route de la DS3 de Sougnez.
C’est dommage, car Vierset-Modave est un peu notre spéciale préférée.

Temps: 11.48 à 0.00 du scratch de classe

ES12: Marchin-Goesnes: Pour terminer la journée, on part pour 21.1kms dans une nuit noire à faire peur. Avec par endroits des petits bancs de brouillard.
Ca glisse encore plus qu’au matin, car les températures extérieures sont inférieures à 5°C.
On fait 22sec de plus qu’au matin, mais de nuit dans ces conditions, est une belle performance.
On fait encore un top 50, avec une 48e place au scratch.

Temps: 13.49 à 1.12 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES12

Après le passage à l’assistance, nous rentrons la voiture au parc fermé.
On termine la journée à la 45e place du général et 12e de classe. Ce qui est un très bon résultat. De bonne-augure pour le lendemain.

Boucle 2: 1:33.07 à 17.07 du premier et à 4.58 du premier classe 6 qui est David Croes

Dimanche: On part super motivés pour faire un truc sur ce 39e rallye du Condroz.
Le but de la journée, on doit tenir au général, et revenir dans notre classe sur Fernandès (+8sec) et Scaillet (+43sec).

Dimanche

ES13: Tihange: C’est la spéciale la plus courte du rallye 2.4kms.
On hausse le rythme. Pas d’erreur.
Le chrono est toujours dans la même zone. Un 49e temps sur une spéciale très technique.
C’est très bon pour commencer la deuxième journée de course.

Temps: 2.05 à 0.10 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES13

ES14: Villers-le-Temple: Une spéciale technique sur les 13.9kms.
On part bien, vite et précis. Avec une partie noire de monde à Strée.
On fait un 60e temps. C’est sur de telles spéciales, que l’on remarque directement qu’il nous manque un peu de puissance.

Temps: 9.03 à 0.51 du scratch de classe (David Croes)

ES14

ES15: Haillot: Encore une spéciale très glissante.
On est trop prudents, on fait qu’un 63e temps. Mais toujours pas d’erreur.

Temps: 4.31 à 0.20 du scratch de classe (David Croes)

ES15

ES16: Ben-Ahin: Du même genre que Haillot. Très glissante. Des routes en pierres bleues… Aucun grip en perspective.
On n’arrive pas à augmenter le rythme sur de telle spéciale glissante. Encore un 58e temps.

Temps: 4.57 à 0.29 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES16

ES17: Wanzoul: La même que la spéciale de Wanze du Samedi. Avec juste le départ à l’arrivée qui changent.
Les routes sont plus propres, et aussi avec plus de grip. Cela nous convient mieux. On est de retour dans le bon wagon.

Temps: 5.44 à 0.29 du scratch de classe (David Croes)

ES17

Boucle 3: 1:59.27 à 21.26 du premier et à 7.14 du premier classe 6 qui est David Croes

ES18: Tihange: On reste dans le même état d’esprit pour le deuxième passage de Tihange. Un peu plus de risques, pas trop.
Mais nous n’arrivons pas à améliorer avec la pluie qui avait refait son retour quelques minutes avant notre départ.

Temps: 2.06 à 0.08 du scratch de classe (David Croes)

ES18

ES19: Villers-le-Temple: On reste dans le même esprit que la spéciale précédente. Malgré les fortes pluies. C’est toujours ce manque de puissance par rapport à nos adversaires directs qui fait la différence. (55e temps)
Mais on ne lâche rien…

Temps: 9.16 à 0.42 du scratch de classe (David Croes)

ES19

ES20: Haillot: Un peu plus de risques dans cette spéciale glissante. Cela nous permet d’améliorer de 3sec par rapport au matin.
Et avec cela, on se rapproche de notre objectif. Revenir sur Fernandez (C2-R2 Max) et Scaillet (Fiesta R2).

Temps: 4.28 à 0.15 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES20

ES21: Ben-Ahin: Neutralisée pour une grosse sortie de Radoux.

Temps: 4.54 à 0.24 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES22: Wanzoul: On devait terminer en beauté. On roule super bien, comme il faut, propre, rapide et précis.
Le temps est très bon. Dans cette dernière on fait un 55e temps scratch. Magnifique…
Mais cela n’a pas suffi. Au final on est à 8sec de Fernandès et 26sec de Scaillet.

Temps: 5.41 à 0.24 du scratch de classe (David Croes)

ES22

Boucle 4: 2:25.54 à 25.19 du premier et à 9.01 du premier classe 6 qui est David Croes

On termine 42e général à 25.19 du premier qui est Bernd Casier sur Ford Focus 08 WRC en classe 1.

On termine 10e de classe 6 à 9.01 du premier qui est David Croes sur Citroën C2R2 Max.

Fin

Nous terminons à une superbe 42e place au général et 10e de classe.
Ce qui nous réconforte encore plus, c’est que la voiture n’a pas une bosse.
On s’en est super bien sorti.
On doit encore améliorer des choses, pouvoir accélérer au bon moment, prendre encore un peu plus de risques…
Les kilomètres parcourus cette année nous ont fait du bien pour notre expérience.
On termine en beauté notre superbe saison 2012. 5 rallyes et 4 arrivées, mais avec surtout de belles prestations.

Un grand merci à Philippe, Eric, Marc, et leurs équipes pour ce fabuleux week-end. Une compétence à toute épreuve…
Encore un super merci à vous tous...
A Fabrice pour son super travail tout au long du W.E. On est parfaitement en "symbiose" dans l’auto. Génial, c’est avec cela que l’on peut faire de tels résultats.
A Philippe Reignier pour sa confiance en l’équipage et sa voiture géniale tout au long de la saison.
Aux différents sponsors,
A William pour sa déco (www.atrait.be).
A la famille, car elle est toujours là pour nous encourager aux bords des spéciales. Ce sont des VRAIS supporters…
Et a tous les autres pour leurs encouragements...

Nous vous donnons à tous, rendez-vous en 2013 avec une surprise. Une nouvelle saison avec, qui sait, peut-être, de belles places d’honneur dans des rallyes prestigieux de même qu’au championnat de Belgique…

Encore merci à tous!!!

Eric

1  66  David Croes/Thierry Denis - Citroën C2R2 Max - 2:16.53
2  49  Manuel Canal-Robles/Arnaud Neven - Skoda Fabia R2 - 2:17.52|+1.00
3  50  Xavier Baugnet/Johan Jalet - Ford Fiesta R2 - 2:19.52|+2.59
4  44 
Guillaume Dilley/Geoffrey brion - Citroën C2R2 Max - 2:21.30|+4.37
5  43  Victorien Heuninck/François Geerlandt -
Citroën C2R2 Max - 2:23.00|+6.07
6  46  Quentin Collignon/Jérôme Monjoie - Citroen C2R2 Max - 2:23.30|+6.38
7  45  Ronny Foxius/Timo Klein - 
Citroën C2R2 Max - 2:24.22|+7.30
8  53  Jordan Scaillet/William Mergny - Ford Fiesta R2 - 2:25.27|+8.35
9  106  Steve Fernandès/Jennifer Thielen -
Citroën C2R2 Max - 2:25.46|+8.53
10  128 
Eric Haccourt/Fabrice Henry - Citroën C2R2 - 2:25.54|+9.01
11  74  Arnaud Dedouaire/Grégory Antoine -
Ford Fiesta R2 - 2:26.47|+9.55
12  135 
Lloyd Seminara/Jean-Louis Hottelet - Renault Twingo R2 - 2:27.25|+10.32
13  138  Sylvain Droxler/Julien Grosjean -
Ford Fiesta R2 - 2:28.21|+11.28
14  47  Polle Geusens/Sil Geusens - 
Citroën C2R2 Max - 2:28.35|+11.42
15  117  Thierry Gilain/Jean-Michel Denis - Ford Fiesta R2 - 2:29.27|+12.34
16  90  Chris Castermans/Alfred Jacques - Ford Fiesta R2 - 2:30.18|+13.25
17  81  Luc Vercruysse/Stijn Vercruysse -
Ford Fiesta R2 - 2:31.15|+14.23
18  51  Jamie Brown/Craig Burgess - Ford Fiesta R2
- 2:31.45|+14.52
19  104  Jean-Fred Colignon/Stéphane Lambion -
Citroën C2R2 Max - 2:33.11|+16.19
20  55 
Patrick Hagelstein/Willy Klein - Ford Fiesta R2 - 2:34.11|+17.19
21  105  Jean-Yves Laruelle/Joël Leclercq - Citroën C2R2 Max
- 2:36.16|+19.24
22  111  O
livier Beck/Jean-marc Maréchal - Ford Fiesta R2 - 2:36.56|+20.03
23  107  Stéphane Horenbach/Isabelle Hubert - 
Citroën C2 - 2:37.35|+20.42
24  146  Pascal Loyen/Sébastien Vaisière - 
Citroën C2R2 - 2:46.43|+29.50
25  124  Julie Devalet/Géraldine Mattart - Citroën C2R2 Max - 2:49.08|+32.15
26  73  Rafal Janczak/Michal Grudzinski - Citroën C2R2 Max - 2:49.22|+32.29
27  129  Elisabeth Fagnant/Donatienne Servais - 
Citroën C2 - 2:54.07|+37.15
28  143  Sébastien Crommen/Stéphane Destat - Citroën C2R2
- 2:54.48|+37.55
29  132  Didier Liègeois/Andy Aimont - Citroën C2R2 - 3:07.00|+50.08
30  149  Jean-Guy Lizin/Dany Christophe - 
Citroën Saxo - 3:11.35|+54.42
31  159  Pascal Godfroid/Ludovic Plulier - Peugeot 206
- 3:13.12|+56.19

Embarquée

Posté par HRRacing à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Rallye du Condroz 2012

Nouveau commentaire