29 avril 2012

Rallye de Wallonie 2012

Une énorme joie pour ma deuxième arrivée au rallye de Wallonie. Un grand rêve de gosse qui vient encore de se réaliser…
Avec une émotion incroyable en passant le FF de la dernière ES à Vedrin.
Nous avions tous deux les larmes à l’œil dans la voiture.

Vendredi: Vers 18h30, nous quittons ce parc pour le premier passage sur la super spéciale sur l’esplanade de la citadelle.
Le stress nous envahit.

Assez stressés, nous partons vite. On essaye de travailler les trajectoires.
8000 personnes qui vous regardent, ça met la pression...
Nous avons plus à perdre qu’à gagner sur cette spéciale. Et cela fut presque le cas… Avec une grosse touchette sur une bordure à gauche à la sortie de la chicane juste avant l’esplanade.
Mais par chance, nous ne crevons pas, et pas de problème non plus avec la voiture (Géométrie, carrossage, etc…)
On termine sans se faire peur en restant prudents dans toute la descente de la merveilleuse.
C’est là que nous voyons que l’expérience est importante. Nous n’avons voulu prendre aucun risque sur le choix des pneus. Et partir en Mixte, fut le mauvais choix. En un tour sur l’esplanade, nous avons « cramé » nos pneus à l’avant. D’où la touchette et cette perte d’adhérence totale.

Pour le deuxième passage, on repart en slick… Et pas de chance, ou manque encore une fois d’expérience, mais la pluie fait sont apparition.
Sur l’esplanade, le sol détrempé ne nous gène pas encore de trop. Mais la descente de la merveilleuse sur ces pavés mythiques fut un vrai calvaire.
Aucun grippe, mais quand on dit aucun, c’est aucun...
Dans la dernière épingle gauche, nous tirons même tout droit. Mais pas trop de perte de temps…

ESVendredi

ES1: Citadelle:

Temps: 4.40 à 0.15 du scratch de classe (Guillaume Dilley)

ES1

ES2: Citadelle:

Temps: 5.15 à 0.26 du scratch de classe (Vincent Duchesne)

ES2

Samedi: Au matin, le temps reste incertain. Mais nous restons en slick.
La spéciale de Malonne est pratiquement sèche.
Un peu trop prudent au premier freinage de l’épingle à la Navinne, mais pour le reste, on garde un bon rythme.
Ensuite, direction Arbre, pour cette nouvelle spéciale rapide. En milieu de spéciale, les routes sont très très grasses.
Dans un gauche, on perd presque le contrôle de la voiture entre un talus et des arbres. Nous avons eu un peu de chance…
Crupet toujours dans le coup. Puis Natoye.
Au CH, il y avait un stop départ, car un riverain avait placé des clous dans les cordes. Et beaucoup trop de voitures ont "crevées".
A 10 voitures de notre départ, la pluie fait son apparition.
Le début de la spéciale était très glissante, mais on s’applique à ne pas faire de faute. Ce que nous faisons, mais en slick sous la pluie, et les concurrents directs sur route sèche, on perd quand même 30sec sur les 10kms de spéciale très technique.

Pour la deuxième boucle, on continue sur ce bon train.
Malheureusement, Malonne est neutralisée. Voiture contre poteau électrique. Trop dangereux pour continuer.
Le reste ce passe très bien, on améliore dans chaque chrono.

La troisième boucle est encore marquée par la neutralisation de Malonne. Ce qui est très dommage pour nous, car c’est chez nous. Et nous pouvons y faire la différence.
Et pour les troisièmes passages dans Arbre, Crupet et Natoye, on est toujours dans le coup. On reste dans le même rythme que la boucle précédente.
Juste de petits ratés moteur dans les 2 dernières.
Notre surprise à la rentrée de la voiture au parc de nuit, nous sommes 36e au général. C’est une excellente prestation pour nous, car nous n’avons pas le voiture la plus performante du plateau, loin s’en faut même...

ESSamedi

ES3: Malonne:

Temps: 11.31 à 0.25 du scratch de classe (Hugo Arellano)

ES3

ES4: Arbre:

Temps: 6.33 à 0.24 du scratch de classe (Hugo Arellano)

ES4

ES5: Crupet:

Temps: 6.36 à 0.20 du scratch de classe (Victorien Heuninck)

ES5

ES6: Natoye:

Temps: 7.08 à 0.34 du scratch de classe (Hugo Arellano)

ES6

Boucle 1: 41.42 à 6.23 du premier et à 2.06 du premier classe 6 qui est Hugo Arellano

ES7: Malonne: Neutral

Temps: 10.30

ES8: Arbre:

Temps: 6.14 à 0.21 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES8

ES9: Crupet:

Temps: 6.27 à 0.21 du scratch de classe (Victorien Heuninck)

ES9

ES10: Natoye:

Temps: 6.44 à 0.21 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES10

Boucle 2: 1:11.37 à 9.48 du premier et à 2.46 du premier classe 6 qui est Hugo Arellano

ES11: Malonne: Neutral

Temps: 11.10

ES12: Arbre:

Temps: 6.13 à 0.22 du scratch de classe (Hugo Arellano)

ES12

ES13: Crupet:

Temps: 6.27 à 0.17 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES13

ES14: Natoye:

Temps: 6.49 à 0.28 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES14

Boucle 3: 1:42.18 à 14.34 du premier et à 3.52 du premier classe 6 qui est Hugo Arellano

Dimanche: Au matin, on repart en 41e position, vu le reclassement de certaines WRC en super rallye.
Pour cette journée, malgré le temps incertain, on reste en slick. Et la première spéciale du jour à Bois-de-Villers est bien sèche.
Les premiers kilomètres furent difficiles. Hésitations, trajectoires, mais aussi, toujours nos petits ratés moteur vers 5000 trs en 2 et en 3. Ce qui nous déconcentre un petit peu. Mais une fois passé la voiture de Jonas Langenakens sur le bas côté, on reprend notre rythme de la veille.
Puis vient Naninne, avec ces 2 secteurs terre assez difficile. On garde notre tempo, mais en faisant attention de ne pas crever.
Wartet est une très belle spéciale rapide. On était très confiants dans nos notes. Et le résultat fut là, un 28e temps scratch sur pas loin de 90 voitures encore en course.
Et pour la dernière de la première boucle à Vedrin, la pluie refait son show. Et en slick, encore une fois une spéciale très difficile. Et comme chaque fois dans ces cas là. Il ne faut pas faire d’erreur, car perdre 20-30sec sur un tout droit ou même un tête à queue, serait stupide…
Mais un bruit suspect avec une vibration sur notre véhicule fait son apparition. Une fois à l’assistance, Eric trouve que le support de boite commancait à ce dévisser. Nous avons eu de la chance, car encore 5-10kms, et c’était fini pour nous.

Pour les 4 dernières spéciales de notre rallye, on ne prend plus de risque, on chausse les mixtes.
Bois-de-Villers et Naninne ce passe très bien. Avec même un petit passage en 4 au célèbre jump. (Hein papa !!!)
Encore 2, et ce sera fini. La pression monte doucement, mais nous devons rester concentrés et garder le rhytme pour éviter les fautes.
Et c’est que nous avons fait avec brio.
Quelle émotion en passant le FF. De plus, nos amis Steve Poot et Nicolas Pire nous attendaient au TRC. Plus de mots pour décrire cela, juste génial…
Une superbe 28e place au général et 7e de classe. Derrière les 2 C2R2 Max du Challenge et les 3 Fiesta R2 également du challenge. Juste Manu Canal-Roblès est devant nous avec sa Fabia R2.
Nous avons été au maximum de nos limites et de celle de la voiture pendant les 3 jours de courses.
C’est une belle performance, on en est très fiers.

ESDimanche

ES15: Bois-de-Villers:

Temps: 7.08 à 0.14 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES15

ES16: Naninne:

Temps: 5.14 à 0.17 du scratch de classe (Xavier Baugnet)

ES16

ES17: Wartet:

Temps: 4.49 à 0.03 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES17

ES18: Vedrin:

Temps: 6.23 à 0.16 du scratch de classe (Victorien Heuninck)

ES18

Boucle 4: 2:05.53 à 17.53 du premier et à 3.51 du premier classe 6 qui est Victorien Heuninck

ES19: Bois-de-Villers:

Temps: 7.13 à 0.11 du scratch de classe (Ronny Foxius)

ES19

ES20: Naninne:

Temps: 5.08 à 0.12 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES20

ES21: Wartet:

Temps: 4.49 à 0.09 du scratch de classe (Manuel Canal-Roblès)

ES21

ES22: Vedrin:

Temps: 6.02 à 0.13 du scratch de classe (Lloyd Séminara)

ES22

Boucle 5: 2:29.05 à 20.44 du premier et à 3.52 du premier classe 6 qui est Victorien Heuninck

On termine 28e général à 20.44 du premier qui est Pieter Tsjoen sur Citroën C4 WRC en classe 1.

On termine 7e de classe 6 à 3.52 du premier qui est Victorien Heuninck sur Citroën C2R2 Max.

ESFin

Le podium final a également eu une saveur particulière.
Premièrement le monde présent sous le chapiteau, et les cris de félicitations de nombreux supporters.

Mais la chose qui m’a touché le plus, c’est de monter sur le podium avec Isaline sur mes genoux. Ce fut pour moi le plus beau des cadeaux. Ses yeux et son sourire m’ont fortement ému.
Merci à tous…
Maintenant, il faut garder la confiance.

Un grand merci à Philippe, Eric et Maxence pour ce fabuleux week-end.
A tous les sponsors, sans qui le Wallonie 2012 n’aurait pas existé pour nous.
La famille au complet fut présente également. C’est quelque chose de très important pour nous. On les en remercie tous...
Et a tous les autres, pour leurs encouragements...

A tous, rendez-vous les 1 et 2 septembre prochain pour le rallye de la Semois à Bièvre.

Encore un grand merci !!!

1  56  Victorien Heuninck/François Geerlandt - Citroën C2R2 Max - 2:25.13
2  63  Adrian Fernémont/Samuel Maillen - Ford Fiesta R2 - 2:25.53|+0.40
3  69  Manuel Canal-Roblès/Arnaud Neven - Skoda Fabia R2 - 2:26.33|+1.20
4  55  Jordan Scaillet/William Mergny -
Ford Fiesta R2 - 2:27.27|+2.14
5  57  Ronny Foxius/Jennifer Thielen - 
Citroën C2R2 Max - 2:28.01|+2.48
6  51  Bob Kellen/Nathalie Hoffman - Ford Fiesta R2 - 2:28.40|+3.27
7  77  Eric Haccourt/Fabrice Henry - Citroën C2R2
- 2:29.05|+3.52
8  71  Goffroy Defays/Damien van Steenbrugge - Ford Fiesta R2 - 2:32.25|+7.12
9  74  Nico Vanherzeele/Andy de Baeremaeker -
Ford Fiesta R2 - 2:33.12|+7.59
10  76  Jean-Frédéric Colignon/Stéphane Lambion -
Citroën C2R2 Max - 2:33.42|+8.29
11  65  Jamie Brown/Craig Burgess -
Ford Fiesta R2 - 2:35.45|+10.32
12  52  Hugo Arellano/Daniel Arens -
Ford Fiesta R2 - 2:36.54|+11.41
13  72  Patrick Hagelstein/Damien Duvivier -
Ford Fiesta R2 - 2:37.40|+12.27
14  98  Laurent Vanton/Cédric Vanroye -
Citroën Saxo - 2:44.29|+19.16
15  66  Evelien de Corte/Annemieke Hulzebos - Ford Fiesta R2 - 2:45.30|+20.17
16  113  Raymond Vanderlinden/Addy Binon - peugeot 206 XS - 2:48.29|+23.16
17  115  Laurens van Onacker/Patrick Termote -
Citroën Saxo - 2:57.02|+31.49

Posté par HRRacing à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Rallye de Wallonie 2012

Nouveau commentaire