25 avril 2010

Rallye de Wallonie 2010

Voilà un rallye de Wallonie que nous espérions être une grande fête et qui s’est terminé par une énorme déception.
Nous avons reçu notre C2 le jeudi fin d’après-midi pour pouvoir la lettrer tranquillement.
Après 4h30 de lettrage, et un résultat satisfaisant, notre C2 était enfin prête pour affronter nos routes namuroises.
Première frayeur, jeudi soir, en voulant rentrer la voiture au garage, le moteur refusait de monter dans les tours.

Jeudi

Vendredi: Au matin, après un coup de téléphone à Floracing, nous parvenons à débloquer la situation.
Passage au check point et puis contrôle technique.
Sans aucun problème, la voiture tourne à merveille.
Vers 18h00, nous rentrons la voiture au parc de départ. Nous quittons ce parc de départ vers 20h30 pour la super spéciale sur l’esplanade de la citadelle. Et là, de nouveau, ce même problème avec le papillon de gaz.
A l’assistance, les mécanos démontent le papillon pour le nettoyer ce qui nous fait pointer avec 3 minutes en retard (30 secondes de pénalité).
Arrivé sur l’esplanade, le moteur commence à surchauffer, en cause, le ventilateur qui était grippé.

Vendredi

ES1: Assez stressés, nous nous élançons sur l’esplanade que nous terminons avec un temps honnête.
8000 personnes qui vous regardent, ça met la pression...
La descente de la merveilleuse est grandiose, de plus dans le noir…
Les pavés avec la rosé qui tombait ressemblaient à une vraie patinoire.
On termine sans se faire peur en étant resté prudents dans toute la descente.
Une fois l’arrivée franchie, nouvelles coupures moteur...
A l’assistance, ils décident d’attendre le lendemain avant d’intervenir sur la voiture.
La voiture rentre au parc de nuit vers 22h00.

Temps: 4.36 à 0.25 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES1

Samedi: Départ vers 9h30 pour la première boucle.
En sortant du parc fermé, pas de souci avec la voiture. Comme si une bonne nuit lui avait fait du bien…
Nous quittons l’assistance sans avoir touché à la voiture.

ES2: Wartet et ces 5,7kms que nous avalons en 3min48. Un très bon sentiment nous envahit, nous avions retrouvé la confiance en la voiture.
Une fois la ligne franchie, au TRC, la voiture n’en voulait plus.
Dans la liaison entre Wartet et Mohiville, nous nous sommes arrêtés 20 fois pour "chipoter" au connecteur du papillon de gaz.

Temps: 3.48 à 0.21 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES2

ES3: Nous arrivons tout juste pour le pointage à Mohiville.
Au premier tour de la show, pas de problème, je confirme les notes et nous assurons les passages.
Le deuxième tour commence plus fort, nous sommes bien plus rapides, surtout au passage de l’église et au jump sur le pont.
Mais dans la remontée vers l’épingle, patatras, de nouveau plus de gaz.
Je me mets sur le côté, mais nous parvenons à repartir... Pas pour longtemps, juste 200m.
Et là, plus moyens de réparer. Nous rendons notre carnet de pointage au commissaire ce qui sonne pour nous l’abandon.
C’est très dur de devoir abandonner sur "notre" rallye. Presque 1 an de préparation et c’est un problème électrique qui nous trahit...
La rentrée au parc d’assistance fut assez difficile aussi. Voir les copains rouler, et nous attendre l’ouverture du parc fermé de nuit pour pouvoir y rentrer la voiture en vue de repartir en super rallye le dimanche matin, fut assez déprimant.
Mais bon, c’est le sport mécanique. Nous ne pouvions pas rester sur cet échec et c’est pour cela, que le dimanche matin, nous voulions faire quelque chose…

ES3

Dimanche: A la sortie du parc fermé, nous n’avions plus que 2 voitures derrière nous.
Une petite assistance, et nous voilà partis vers Malonne.

ES14: Malonne, la spéciale qui m’a toujours fait rêver.
Au départ de la spéciale, les jambes tremblaient. Le sentiment de réaliser un rêve envahissait la voiture.
Nous partons sur un bon rythme. Les freinages sont vraiment tard. J’ai confiance en nous et dans la voiture.
La descente de la Navinne, sachant que personnes ne peut arriver en face, est terrible…
Une petite frayeur en sortie de chicane (trop large), mais pour le reste, c’était bon. Pour une première à Malonne, nous faisons 10:01

Temps: 10.01 à 0.40 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES14

ES15: Le premier passage à Bois-de-Villers fut neutralisé à cause de riverains mécontents.
Il y a toujours des gens que le rallye dérange…

Temps: 6.00 à 0.12 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES16: Naninne, la spéciale cassante.
Nous partons un peu plus prudemment qu’à Malonne. Arrivés dans le premier secteur terre, nous crevons à l’avant gauche.
Cela nous contraint à terminer la spéciale très prudemment.
Mais cela ne nous empêche pas de faire le jump d’arrivé en 4e.
Surprise!!! Malgré la crevaison, nous rattrapons le concurrent parti 1min devant nous.

Temps: 5.32 à 0.29 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES16

ES17: Pour notre 2ème passage à Malonne, nous gardons le même rythme que lors du premier passage mais nous sommes un peu gênés par un drapeau jaune.
Nouvelle petite glissade à la sortie de la chicane.
Lors du quitter show, j’arrive plus vite qu’au premier passage, et là, je tire le frein à main pour mettre la voiture directement dans l’axe pour repartir mais surprise…, la voiture part sur deux roues, un bon réflexe, je contrebraque avec un coup de gaz, et la voiture se retrouve sur ses 4 roues.
Nous ne faisons que 5 secondes de plus que lors du premier passage.

Temps: 10.06 à 0.52 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES17

ES18: La spéciales de Bois-de-Villers est très rapide et bosselée. Au départ, nous avions un peu la pression car nous savions que beaucoup de "supporters" seraient présents sur cette spéciale. Nous ne pouvions pas nous rater!!!
De gros freinages, pas trop de risques et au final, un bon petit temps…

Temps: 6.14 à 0.33 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES18

ES19: Ne sachant pas exactement où j’avais crevé, je décide de ne rien changer aux trajectoires.
Dans le second secteur terre, la voiture se dérobe assez fort.
A la réception du jump, nous manquons de sortir dans le champ.
Au TRC, j’avais le pneu arrière gauche crevé.
Encore une fois, je ne sais toujours pas où…

Temps: 5.34 à 0.33 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES19

ES20: Dernier passage à Malonne.
Je voulais en profiter jusqu’au bout et nous essayons encore de reculer un peu nos freinages.
Tout se passe super bien. Après le finish, j’étais persuadé que c’était vraiment meilleur mais non, nous faisons exactement le même temps que lors du premier passage.

Temps: 10.01 à 0.46 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES20

ES21: Même principe pour le dernier passage à Bois-de-Villers, reculer les freinages… Une petite erreur de trajectoire dans le dernier tournant, nous a empêchés d’améliorer notre chrono.

Temps: 6.15 à 0.27 du scratch de classe (Nicolas Damsin)

ES21

Sur la liaison qui allait nous mener à Naninne, le câble d’embrayage casse et nous calons.
La boite de vitesse était bloquée, pas moyen de pousser ou de redémarrer la voiture.
Une deuxième énorme déception nous envahit. C’était notre deuxième abandon du week-end.
Dans ces conditions, le sport mécanique paraît vraiment cruel...
Il nous faut retenir que les points positifs, nous sommes capables d’aller vite et au vu de nos temps, dimanche toujours entre la 52e place et la 66e place, nous sommes très constants.
Nous avons encore acquis de l’expérience pour nos prochaines courses.
Le plus dur maintenant est d’oublier les problèmes techniques survenus à la voiture, de ne garder que le positif.
Qu’est-ce que nous aurions aimé nous faire remarquer sur "nos" routes namuroises!!!
Maintenant, il faut garder notre confiance en nous et en l’auto. La prochaine course (Rallye de la Famenne) au mois d’août sera pour nous une revanche.
Nous pouvons et nous voulons viser un podium de classe.

Fin

Merci à Didier et son équipe pour ce week-end, même si nous avons trop peu roulé, ce fut malgré tout une bonne expérience.
A Alain, pour sa caméra placée dans la voiture.
A Gilles, pour son lettrage.
A l’ACI, qui aura réussi à réunir du monde dans le village pour faire la fête autour du rallye de Wallonie.
A tous les sponsors, sans qui le Wallonie 2010 n’aurait pas existé pour nous.
Au frérot pour ses encouragements (Allez, gaz Haccourt!!!) et son montage photo-vidéo.
La famille au complet fut présente également. C’est quelques choses de très important pour nous. On les en remercie tous...
Et a tous les autres, pour leurs encouragements...

A tous, rendez-vous le dernier week-end d’août pour le rallye de la Famenne dans les alentours de Marche.

Encore un grand merci!!!

Eric et Valérie

Embarquée


Wallonie 2010 On board Haccourt Rigaux Citroën C2R2

Posté par HRRacing à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Rallye de Wallonie 2010

Nouveau commentaire